Chroniques "Mots d'auteurs" en partenariat avec RCF

Connaissons-nous réellement l'histoire, les mots, les obsessions, les peurs des auteurs tels que Voltaire, Hugo, Baudelaire ? Chaque semaine sur RCF, le philosophe Bruno Roche, directeur du Collège Supérieur, vous propose de redécouvrir ces grands auteurs de notre histoire.

Une chronique à écouter chaque mardi à 11h35 sur RCF Lyon (88.4). Plus d'infos sur www.rcf.fr

René Girard : la beauté du diable 10/10

« Je vois Satan tomber comme l’éclair ». Un titre quelque peu obscur...

Il est donc question du diable. La thèse de Girard est la suivante : le mécanisme de régulation de la violence est proprement diabolique. Il unit en divisant, il divise en unissant, de façon perpétuelle.
Satan fait rêver d’une union jamais réalisée.
Le diable concentre la violence sur la victime, ce qui est d’une sauvagerie terrible et radicale.« Satan expulse Satan » signifie donc que la violence expulse la violence dans le jeu mimétique qui conduit à la désignation du bouc émissaire.
La première violence est la violence diffuse produite par les jeux du désir, et la violence du processus victimaire expulse cette violence latente dans le groupe. Autrement dit, un procédé diabolique nous libère de violences diaboliques.
Le Christ quant à lui, apporte à la fois la guerre (faisant la guerre au mécanisme victimaire), mais il apporte aussi la vraie paix. 

En savoir plus...

René Girard : une société qui se condamne elle-même 9/10

L’occident a produit, créé, un doute sur lui-même, plus que toutes les autres cultures. Nous condamnons-nous nous-mêmes ? René Girard dit : « Jamais nous n’avons été aussi sévères à l’égard de nous-mêmes, et jamais nous n’avons été aussi préoccupés par les laissés-pour-compte, les victimes… » 
On dit, certes, que notre époque est la pire, inégalitaire, violente, sélective… Et en même temps, elle est celle de la justice sociale.

En savoir plus...

René Girard et la psychanalyse 7/10

Bruno Roche s'intéresse aujourd'hui à la théorie de la rivalité chez Girard, qui s'applique à nos sociétés contemporaines et permet d'en expliquer certains points. Que sont nos sociétés aujourd'hui ? Ce sont des sociétés de « parvenus » : l’égalisation des statuts est de plus en plus grande. Aucun statut social n’est déterminé une fois pour toutes, ces statuts ont des différences provisoires et mobiles. C'est ce que l'on peut nommer une société de la mobilité : tout le monde se ressemble, sans différence substantielle.

En savoir plus...

René Girard et la psychanalyse 3/10

René Girard est assez peu connu en France notamment car il est parti aux États Unis en 1947 pour y faire la majeure partie de sa carrière. Il y enseigne notamment la littérature française, le roman du 19ème siècle en particulier. C’est à partir de romans comme "Le Rouge et le Noir" de Stendhal  qu’il nourrit une grande partie de sa pensée.

En savoir plus...

Epicure, en retrait du monde 3/3

En 306, Epicure achète un jardin. C'est de là que provient ce nom de "philosophie du jardin", car c'est ici qu'Epicure et ses amis vont s'adonner à la philosophie, dans la tranquillité dont le philosophe grec a besoin. De cette paisible retraite en ressortira un "libérateur" comme le considérait Lucrèce, un homme qui voulait se prémunir de la souffrance du monde. Explications de Bruno Roche.

En savoir plus...

Epicure, le libérateur 2/3

En 306, Epicure achète un jardin. C'est de là que provient ce nom de "philosophie du jardin", car c'est ici qu'Epicure et ses amis vont s'adonner à la philosophie, dans la tranquillité dont le philosophe grec a besoin. De cette paisible retraite en ressortira un "libérateur" comme le considérait Lucrèce, un homme qui voulait se prémunir de la souffrance du monde. Explications de Bruno Roche.

En savoir plus...