Les combats de l'espérance

Lectures de Péguy, Bloy et Bernanos

« Figure toi que pendant 18 mois, je n’ai pas pu dire Notre Père. Je ne pouvais pas prier Dieu parce que je ne pouvais pas accepter sa volonté. J’en suis sorti en écrivant mon Porche. »
Cette confidence de Charles Péguy à son ami Joseph Lotte dévoile à quel point l’espérance du chrétien se joue dans un combat. Au contraire de l’espoir qui console et fait patienter, l’espérance commence aujourd’hui et, selon Bernanos, « quand on a désespéré de tout ». Nous nous mettrons à l’écoute de trois grandes voix prophétiques, celles de Léon Bloy, Charles Péguy et Georges Bernanos, intransigeants témoins par leur vie et leur œuvre de la « petite fille espérance ».

 

Un cycle de conférences proposé par Xavier Dufour avec la participation exceptionnelle de Henri Quantin

 

Au Collège Supérieur, 1 mardi et 5 mercredis de 20h à 21h30