L'animal

Nous entretenons un rapport ambigu à l’animal. Tantôt nous insistons sur l’évidente parenté qui nous relie, voyant en lui un miroir de notre condition. C’est alors l’animal qui sert d’étalon de mesure à l’homme. Tantôt, nous aimons le tenir à distance pour mieux l’exploiter ; il est alors défini par tout ce qui lui manque. Et c’est l’homme qui sert d’étalon de mesure à l’animal. Peut-on penser sereinement celui qui nous voisine et que l’on domine ? Qui est-il ? L'homme est-il un loup pour l’animal ?

Ce cycle est animé par Marie Grand
 
au Collège Supérieur, 1 jeudi (rencontre-signature) et 3 lundis de 20h à 21h30