La France : une souveraineté économique en péril

La France « a un devoir, faire l’Europe », confiait en 1985, dans sa dernière interview au Monde, l’historien Fernand Braudel. Vue comme un multiplicateur de puissance, la construction européenne offrait un nouveau grand récit, après la perte de son empire et le renoncement à la grandeur gaullienne. Mais elle a impliqué des concessions : la perte de sa monnaie, l’acceptation de la mise en concurrence de ses industries, de son agriculture... A-t-on basculé dans une souveraineté « limitée », ou au contraire l’Union est-elle devenue l’unique horizon possible de notre indépendance économique ?

Ce cycle est animé par Arnaud Pautet, agrégé et docteur en histoire contemporaine

 

Au Collège Supérieur, les jeudis de 20h à 21h30