"Bien commun" ou domination : l'alternative

-

avec Vincent Aubin, philosophe

Il est courant d’opposer « bien commun » et « intérêt général ». Cette opposition est superficielle. La seule alternative pertinente oppose le bien commun à l’idée que tout pouvoir est un exercice de domination. C’est uniquement si la société peut être divisée en « dominants » et « dominés » qu’il n’y a pas de « bien commun ». Or c’est ce modèle de la domination qui inspire aujourd’hui les sciences sociales et les formes nouvelles du militantisme politique. Peut-on y échapper ?

Lieu: Le Collège Supérieur - 17 rue Mazagran 69007 Lyon - 20:00

Retour