Mémoire et exil : identité malheureuse, identité narrative

-

Une méditation dans le sillage de Paul Ricoeur

Avec Arthur Craplet, philosophe

En ouvrant une blessure dans la mémoire, l’exil nous tient loin de notre pays natal, mais la douleur n’est si profonde, et partagée, que parce qu’elle ravive une blessure plus profonde, existentielle : de quoi sommes-nous exilés, sinon de la présence, à soi et à l’autre ? L’irréversible porte la marque du temps, mais aussi celle de nos décisions et de nos trahisons. Pris entre les déchirures du temps et celles de la volonté, l’homme peut-il trouver dans le récit une forme de réconciliation ? La narration, qui passe par la parole, l’écriture ou la peinture, peut-elle résorber le trouble ou la tension de l’identité humaine ? Une méditation dans le sillage de Paul Ricoeur.

Lieu: Le Collège Supérieur - 17 rue Mazagran - 69007 Lyon

Retour