"1984", George Orwell

Atelier de lecture

Orwell, Sébastien Verdier - Dargaud
Collection Folio Gallimard n°822

(Traduit de l'anglais par Amélie Audiberti)

Dans son roman 1984, Orwell dénonce l’idéologie totalitaire. On pense bien sûr au fascisme et au communisme dont il a eu dans sa vie l’expérience directe. Mais ce monde n’est plus le nôtre, les démocraties libérales n’ont-elles pas définitivement gagné ?

Et pourtant Big Brother semble avoir la vie dure : la surveillance généralisée, la manipulation des esprits, la falsification du réel même, apparaissent comme les dangers de notre présent, et plus encore de notre futur. Quelle est donc la nature profonde de la volonté totalitaire, voilà la question essentielle de 1984 ; voilà aussi pourquoi il nous faut lire et relire ce roman extraordinaire.

Ouvrage en vente au Collège supérieur

Cet atelier est animé par Maximilien Toselli, philosophe.

 

Au Collège Supérieur, 5 mardis de 19h30 à 21h

 

4 ateliers de lecture et 1 ciné-débat

25/01/2022 Atelier de lecture George Orwell 1/5 (19:30 - 21:00)
08/02/2022 Atelier de lecture George Orwell 2/5 (19:30 - 21:00)
01/03/2022 Atelier de lecture George Orwell 3/5 (19:30 - 21:00)
15/03/2022 Atelier de lecture George Orwell 4/5 (19:30 - 21:00)
29/03/2022 Ciné-débat George Orwell 5/5 (19:00 - 22:30)

Exposition

© Sébastien Verdier (dessin), DARGAUD

Après Camus et Soljenitsyne, du 25 janvier au 31 mars 2022, le Collège Supérieur se penche sur l'oeuvre de cet autre grand défenseur de la liberté que fut Orwell. Au programme : une exposition autour d'une bande dessinée qui lui est consacrée, un atelier de lecture autour de son célèbre 1984 et un ciné-débat. 

Comme Camus, la liberté défendue par Orwell est inséparable de la dignité, c'est-à-dire d'une certaine idée de ce que l'on doit à l'homme ou de ce que l'on doit s'empêcher de lui faire si l'on veut qu'il soit encore un homme. Et comme Soljenitsyne, Orwell voit bien à quel point le pouvoir politique peut être ce poison puissant qui transforme les hommes en de pauvres et tristes marionnettes, condamnés à être des relais du mensonge et de la lâcheté. 

Orwell fait germe en nous les puissants anticorps de la résistance.